Etude de cas
TRIATHLON DE NYON

Contexte client

C’est à l’occasion de la 30e édition du triathlon de Nyon en Aout 2018 que notre équipe de vidéastes/photographes est intervenue sur la plus grande manifestation sportive du district nyonnais. Le triathlon de Nyon, pour qui la refonte du site internet a été piloté par notre agence de communication, est le plus grand triathlon de Suisse. En effet cet évènement sportif réunit près de 2’200 sportifs relevant les défis successifs de natation, vélo et course à pied, encouragés par 700 bénévoles.
La diversité des courses proposées par le triathlon de Nyon, en catégories mini kids, kids, écoliers/écolières, famille, short distance classique ou relais, national league, youth league, olympic distance classique ou relais ou encore découverte, permet à tous les sportifs, petits et grands, de participer.

Objectifs du projet

L’objectif était de faire un reportage photos/vidéos couvrant la 30e édition de ce triathlon afin d’alimenter le site internet et les réseaux sociaux de l’événement.

Réalisation

Le tournage s’est tenu sur les deux jours du triathlon. C’est sous le soleil et la chaleur du mois d’août que les participants se sont lancés dans les trois épreuves de natation, vélo et course à pied. Le défi était sportif pour nos photographes/vidéastes qui ont suivi les participants au cœur des différentes épreuves.
Pour la natation, nos photographes ont tout d’abord suivi le départ des plus jeunes participants au bord de la piscine du Colovray avec des plans en ralenti et des gros plans. Ensuite, c’est pendant les différentes courses de 500m et de 1,5km qu’ils ont pu capturer, à bord d’un bateau sur le lac Léman, l’énergie des adultes pendant la course et à la sortie de l’eau pour la suite du parcours.
L’épreuve de vélo a quant à elle été immortalisée sur des motos pour nos photographes. C’est avec l’aide des pilotes de motos, disponibles et flexibles pour rendre le travail de notre équipe le plus facile possible, que nous avons pu suivre la course et prendre des photos et vidéos dans le vif de l’action.

Enfin pour l’épreuve de course, nos photographes ont dû faire preuve d’endurance en courant une partie de la course avec les participants. C’est avec un stabilisateur que les prises de vues vidéos de cette épreuve ont pu être réalisées. Des plans statiques ont capturé l’arrivée des participants et ont immortalisé leurs sentiments de fierté et d’accomplissement.

Notre équipe a filmé et photographié non seulement les épreuves en elles-mêmes mais aussi les transitions entre chacune. Capturant à la fois des participants seuls et des enfants aidés de leurs parents, c’est à ce moment-là qu’ils ont pu voir l’organisation et la préparation de chaque athlète.

On retiendra de ce tournage quelques conditions extrêmes, notamment de déplacements et de températures, démontrant l’adaptabilité de notre équipe à tout projet. Un challenge pour gérer les déplacements avec de nombreux allers/retours entre les étapes clés du parcours pour suivre les courses de toutes les catégories; mais aussi la gestion des déplacements dans la planification du tour pour couvrir l’intégralité de l’évènement avec des tournages en mouvement, sur bateau et motos pour rendre compte le plus fidèlement possible de la réalité de cette course.
Enfin, ce sont les températures élevées qui ont nécessité une attention particulière pour les sportifs, ainsi que pour notre équipe qui a fait une partie des épreuves en même temps que le tournage. Il a également fallu gérer le matériel pour des éviter les risques de surchauffe.

Grâce à ces nombreuses prises de vues, notre équipe a pu créer plusieurs vidéos pour résumer la course, une vidéo d’une minute trente environ pour promouvoir la course sur le site internet, les réseaux sociaux et les newsletters mais aussi des minis vidéos promotionnelles pour différents canaux de communications.

Mot du photographe:
«À la ligne d’arrivée, on a pu voir sur chacun des participants la fatigue mais aussi la détermination, le soulagement et la joie sur leur visage. C’était un challenge tout le long de la course. Comme les athlètes, nous aussi nous avions un sentiment d’accomplissement.»